Accueil > Stages 2016 > En images
  • MANIPULATION VISIBLE ET INVISIBLE
  • Maîtres de stage : Camille Trouvé, Brice Berthoud et Thierry Collet
  • La compagnie Les Anges au Plafond
    La compagnie Les Anges au Plafond est née, en 2000, de la rencontre de deux comédiens marionnettistes Camille Trouvé et Brice Berthoud articulant leur langage artistique autour de trois grands axes : le souffle de l'épopée, l'espace en question et le geste de manipulation, visible ou invisible.
    Leurs spectacles explorent la relation complexe entre manipulateur et objet.
    Portés par l'envie de conter des histoires, intimes et spectaculaires, ils nous transportent dans les récits de trajectoires de vie. Des mythes fondateurs d'Antigone et d'Œdipe au mythe contemporain de Camille Claudel, ou du personnage de R.A.G.E, ce qui les anime est cet endroit précis où l'intime rencontre le politique.

     

    Camille TROUVÉ. Comédienne-marionnettiste, metteuse en scène.
    Formée à l'art de la marionnette à Glasgow, Camille trouvé co-fonde la compagnie Les Chiffonnières. Jusqu'en 2006, elle mène, avec ces artistes plasticiennes et musiciennes, une recherche sur le rapport entre image et musique.
    Ce travail aboutit à la création de cinq spectacles de marionnettes dont : La Peur au Ventre (2000), Le Baron Perché (2002) et Le Bal des Fous (2006).
    Constructrice, bricoleuse d'objets articulés insolites, mais aussi marionnettiste et comédienne, elle poursuit sa recherche, traçant au fil des créations un univers visuel original et décalé.
    Comédienne-marionnettiste dans Le Cri quotidien, Une Antigone de papier, Les Mains de Camille et Du rêve que fut ma vie, elle a réalisé la mise en scène des Nuits polaires, d'Au Fil d'Œdipe et de R.A.G.E.

     

    Brice BERTHOUD. Comédien-marionnettiste
    Circassien de formation, Brice Berthoud a débuté comme fil-de-fériste et jongleur dans la compagnie Le Colimaçon créant cinq spectacles mêlant les arts du cirque et la comédie.
    En 1994, il rencontre la compagnie strasbourgeoise Flash Marionnettes, avec laquelle il créera neuf spectacles dont La Tempête (1994), Léonard de Vinci (1998), Les Pantagruéliques (2002) et Un Roman de Renart (2005).
    Sa technique de manipulation emprunte d'une certaine manière au jonglage par la dextérité et la virtuosité avec laquelle il incarne de nouveaux personnages. Comédien-marionnettiste dans Les Nuits Polaires, Au Fil d'Œdipe et R.A.G.E, il prête sa voix à plus d'une dizaine de marionnettes. Il a réalisé la mise en scène du Cri quotidien, Une Antigone de papier, Les Mains de Camille et Du rêve que fut ma vie.

     

    Therry COLLET. Magicien

    Après s'être formé à la prestidigitation, Thierry Collet rentre au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique. Concepteur et interprète à la tête de la compagnie Le Phalène, ses quatre premiers spectacles sont très narratifs puis, à partir de Même si c'est faux, c'est vrai (2007), il s'intéresse à la question de la manipulation mentale. VRAI/FAUX (rayez la mention inutile) et Influences en 2009 creusent cette thématique. Qui-Vive (2012) puis Je clique donc je suis (2014) abordent la captation et l'utilisation de nos données personnelles. Son prochain spectacle, RDV#7 Dans la peau d'un magicien, croise parole personnelle, prise de risque et défis à relever pour interroger la nature de l'expérience magique vécue par le magicien et par le spectateur. Thierry Collet est régulièrement conseiller en effets magiques auprès de Philippe Adrien, Yannis Kokkos, Laurent Laffargue, Jean Lambert-Wild, Benjamin Lazar, et récemment Éric Didry, Jean Lacornerie, Nathalie Pernette. Il dirige également des stages, notamment au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique, ainsi qu'au Centre National des Arts du Cirque de Châlons-en-Champagne.

     

  • Ce stage propose un laboratoire d'expérience visant à mettre en question le geste de manipulation du marionnettiste en le confrontant à celui du magicien.
    Fils, tiges, ombres, théâtre au noir, petits mécanismes, trappes ou miroirs, la boîte à outils du marionnettiste croise celle du magicien. Ils ont en commun le geste de manipulation et le désir de perturber le réel en complicité avec le spectateur.
    Mais le chemin pour parvenir à créer cette illusion est profondément différent. L'illusion est elle subie ou consentie par le spectateur ? Si la technique du magicien est plongée dans l'ombre, les marionnettistes travaillent la plupart du temps « à vue ».
    Nous vous proposerons donc au cours de ce stage d'explorer ces différentes méthodes d'écriture et de chercher un geste personnel qui croise une manipulation « visible » et une manipulation « secrète ». L'effet recherché étant de mettre en question le réel et sa soi-disant « normalité ».





Institut International de la Marionnette • 7 place Winston Churchill, 08000 Charleville-Mézières, France • +33 (0) 3 24 33 72 50