Accueil > Recherche et documentation > Chantiers de recherche

Programmes de recherche

 

  • Histoire de la marionnette

  • Processus pédagogiques et processus de transmission dans la formation professionnelle aux arts de la marionnette
  • Exploration du potentiel performatif, expressif et dramaturgique des matériaux, artefacts, scénographies et dispositifs scéniques [IciMa]

  • Geste et mouvement : vécu corporel de l'artiste, préparation physique, qualité de présence, notation, dispositifs numériques et leurs enjeux dramaturgiques [ICiMa]

  • Terminologie multilingue des arts de la marionnette [ICiMa]

CHAIRE ICiMA - CHAIRE D'INNOVATION CIRQUE ET MARIONNETTE

  

http://icima.hypotheses.org

 

Un dispositif de recherche porté par le Centre National des Arts du Cirque (Châlons-en-Champagne) et l'Institut International de la Marionnette (Charleville-Mézières)

 

La région Grand Est, figure de proue de la création et de l'innovation dans le domaine des arts du cirque et arts de la marionnette.

Ce projet mobilise deux écoles nationales supérieures d'art à rayonnement international délivrant un DNSP, emblématiques des manifestations contemporaines de ces deux arts. Elles sont les premières en France, dans le domaine du spectacle vivant, à s'être dotées de pôles Recherche qui ont, dès leur création (2012-2013) donné des preuves de leur engagement dans des chantiers innovants, et toujours interdisciplinaires. Sur le plan documentaire et patrimonial, enfin, Cnac et IIM sont tous deux pôles associés à la Bibliothèque nationale de France. Ce positionnement similaire, et leur implantation sur un territoire commun qu'ils sont soucieux de défendre, les a conduit à travailler depuis 2014 à la convergence et à la complémentarité de leurs équipements, de leurs pédagogies et de leurs projets de recherche et d'innovation. Ce processus aboutit aujourd'hui au projet de création de la chaire ICiMa, chaire d'innovation sociale et territoriale Cirque et Marionnette.
Une synergie pour l'aboutissement de programmes de recherche ambitieux

 

La chaire ICiMa vise à constituer en région un pôle d'expertise et de compétence à rayonnement national et international, dans différents domaines :

  • usages innovants concernant les matériaux, le geste et la prévention des risques dans le spectacle vivant (conception, mise en œuvre et diffusion, création artistique) ;
  • valorisation du patrimoine, médiation autour des arts du cirque et des arts de la marionnette, et développement de leurs publics ;
  • mise en évidence de l'apport de la créativité du domaine du spectacle vivant à la recherche appliquée (sur l'aménagement et la manipulation des espaces virtuels, sur les processus de soin et sur l'éducation, etc.) et développement de nouvelles synergies économiques et sociales durables.

Des enjeux communs pour des projets de recherche théorique et appliquée

Cette chaire se définit comme un dispositif favorisant le partage des idées et des expériences pluri et transdisciplinaires articulées sur des ressources documentaires et patrimoniales uniques en leur genre, sur le savoir-faire pédagogique et celui de la construction d'agrès et de marionnettes, étayé des équipements liés, mais aussi sur des problématiques communes : la longueur des temps de production, la notion de virtuosité combinée à celle du rôle de la dramaturgie, l'articulation entre virtuel et matérialité, etc.

En étroite collaboration avec des partenaires associatifs, industriels et académiques régionaux, hexagonaux et européens, et en lien direct avec le monde professionnel artistique et les opérateurs culturels, la chaire offre le cadre nécessaire à l'aboutissement de projets définis.


Une chaire - Trois axes de recherche 2016-2018

Dans une première phase (2016-2018) :
● Exploration du potentiel performatif, expressif et dramaturgique des matériaux, artefacts, scénographies et dispositifs scéniques
● Geste et mouvement : vécu corporel de l'artiste, préparation physique, qualité de présence, notation, dispositifs numériques et leurs enjeux dramaturgiques
● Terminologie multilingue des arts du cirque et des arts de la marionnette.
Dans une phase ultérieure (2018 sq), on souhaite développer l'exploration des applications des arts du cirque et arts de la marionnette aux domaines de la santé et de l'éducation.

 

PROCESSUS DE PROFESSIONNALISATION DANS LES FORMATIONS SUPÉRIEURES ARTISTIQUES (année 2016)

Un cycle de séminaires co-organisé par

Le Centre d'Etudes et de Recherche sur les Emplois et les Professionnalisations
Le Centre de Recherche sur la Décentralisation Territoriale
Le Centre National des Arts du Cirque
L'Ecole Supérieure d'Art et de Design de Reims
L'Institut International de la Marionnette

 

Ce cycle de séminaires thématiques s'inscrit dans le développement d'un champ de recherche émergent sur la professionnalisation des métiers artistiques. Les rencontres et les échanges entre les unités de recherche SHS et les trois écoles supérieures d'art membres de la SFR permettront de structurer ce champ au niveau du territoire : faire un état des lieux des travaux menés dans ce domaine et mettre en synergie les diverses actions de recherche des unités et établissements supérieurs.
La pertinence de ce cycle de séminaires repose également sur les particularités historiques et territoriales des écoles d'art en Champagne Ardenne et sur les enjeux territoriaux, professionnels et socio-économiques qu'il recouvre. En effet, depuis quelques décennies, on assiste à une croissance de l'emploi dit « artistique », en lien avec une expansion significative de la sphère culturelle (Menger, 2008). Dans le cadre large de la professionnalisation touchant l'ensemble des univers de travail (Perkin, 1988), les politiques publiques, les groupes professionnels, la formation professionnelle, les modes d'activités connaissent des transformations et des stratégies d'adaptation se développent. Ce sont ces processus qui seront l'objet de réflexions et d'analyse de nos séminaires.

 

Les processus de professionnalisation sont ici entendus comme une catégorie d'analyse large des différentes dimensions du travail, tant au niveau individuel que collectif. Il s'agit de saisir les processus de professionnalisation à partir de trois plans d'analyse complémentaires (Roquet, 2012) :

  • Macro niveau : d'un point de vue historique et institutionnel, il s'agit de saisir les contextes historiques, politiques, économiques et sociaux (Rosemberg, 2002 ; M. Maleval-Lachaud, 2004) qui influent structurellement et culturellement sur les processus de professionnalisation.
  •  Méso niveau : l'approche en termes de groupes professionnels (C. Gadéa et D. Demazière, 2009) permet de saisir les dynamiques collectives de ces processus en mettant en lumière la pluralité des modes de professionnalisation dans des groupes professionnels plus ou moins établis, à travers les parcours et les identités des acteurs.
  • Micro niveau : au plan individuel, la formation aux métiers artistiques doit permettre d'étudier le processus de transmission/appropriation de savoirs professionnels (Wittorski, 2007 et 2008).

Dans notre champ d'analyse, les dimensions esthétiques traversent ces trois plans d'analyse. Il s'agit donc bien de saisir et de comprendre des processus incertains, inachevés et réversibles (Demazière, 2009) dans lesquels les écoles de formations supérieures artistiques (arts plastique, design, cirque, marionnette) sont des acteurs clés.
Ces perspectives de recherche SHS éclairent les problématiques des écoles. Ainsi quatre thèmes choisis en concertation avec les partenaires ont été retenus cette année :

 

  • Comment favoriser l'hétérogénéité sociale et culturelle dans les écoles supérieures
    de formations artistiques ?
    Mercredi 27 avril 2016, à l'ESAD (Reims), 10h-17h

  • Les pédagogies du sensible, une particularité des écoles ? Dispositifs et expériences.
    Mercredi 8 juin 2016, au CNAC (Châlons), 10h-17h.

  • L'accompagnement des étudiants en formation : dispositifs et pratiques d'enseignants et de formateurs.
    Mardi 11 octobre 2016, à l'IIM / ESNAM (Charleville-Mézières), 10h-17h

  • L'insertion professionnelle des étudiants des écoles supérieures de formations artistiques : dispositifs et expériences.
    Jeudi 1er décembre 2016, à l'URCA (Reims), 10h-17h.

 

 

COLLOQUE MARIONNETTES ET POUVOIR - DU 20 AU 22 NOVEMBRE 2014

image colloque Marionnettes et pouvoir @ Institut International de la MarionnetteColloque international

Organisé par l'Institut Internatuional de la Marionnette / ESNAM

Auditorium, Médiathèque Voyelles, Charleville Mézières (France)

 

www.puppower.hypotheses.org

 

Ce colloque international réunit chercheurs et artistes mobilisant conjointement les trois notions de censure, de propagande et de résistance qui ont fait l'objet de différentes journées d'étude depuis 2012. De la désobéissance manifeste au contournement suggestif, de l'engagement militant à la coopération intéressée, de l'offensive au repli stratégique, il s'agira de déterminer dans quelle mesure et de quelle manière l'objet-marionnette et/ou les marionnettistes s'inscrivent, sur un mode aussi bien actif (quand ils en sont les agents) que passif (quand ils en sont les victimes), dans l'histoire moderne et contemporaine des relations que les théâtres de marionnettes entretiennent avec le pouvoir (politique, juridique, économique, religieux etc.), mais aussi des jeux de pouvoir qui les traversent. La réflexion se déploiera selon trois axes : « Les pouvoirs de la marionnette » ; « La marionnette en contexte de crise » ; « Militance et autorégulation - histoire et actualité de la construction politique et économique d'une profession ».

Télécharger le programme.


 

Responsables scientifiques et organisatrices du colloque : Raphaèle Fleury (Docteur en Littérature, Responsable du Pôle Recherche et Documentation de l'Institut International de la Marionnette) et Julie Sermon (MCF Arts du spectacle, Université Lumière- Lyon 2)

Avec le soutien de l'EA Passages XX-XXI (Université Lumière-Lyon 2), de Textes et Cultures EA 4028 - Praxis et esthétique des arts (Université d'Artois) et de la commission recherche de l'UNIMA, en partenariat avec le département des Arts du spectacle de la BnF et THEMAA dans le cadre du cycle « Censures, Propagandes, Résistances ».


Comité scientifique : Hélène Beauchamp (MCF Littérature comparée, Université Toulouse-Le Mirail) ; John Bell (Directeur du Ballard Institute and Museum of Puppetry, University of Connecticut) ; Amos Fergombé (PR Arts du spectacle, Université d'Artois) ; Raphaèle Fleury (Docteur en Littérature, Responsable du Pôle Recherche et Documentation de l'Institut International de la Marionnette) ; Gary Friedman (Marionnettiste, Australie) ; Joël Huthwohl (Directeur du département des Arts du spectacle Bibliothèque nationale de France) ; Chantal Meyer-Plantureux (PR Arts du spectacle, Université de Caen) ; Olivier Neveux (PR Arts du spectacle, Université Lumière- Lyon 2) ; Didier Plassard (PR Arts du spectacle, Université Paul Valéry-Montpellier 3) ; Julie Sermon (MCF Arts du spectacle, Université Lumière- Lyon 2) ; Jean-Claude Yon (PR Histoire, Université de Versailles St-Quentin-en-Yvelines).

 

ACCOMPAGNER ET SUSCITER LA RECHERCHE

Veille, réseaux, résidences de recherche
En s'appuyant sur son conseil scientifique et sur un réseau d'universités et d'institutions du patrimoine en France et à l'étranger, le pôle Recherche et documentation de l'Institut international de la marionnette effectue un travail de veille visant à dresser une cartographie de la recherche existante, à repérer les lacunes, à anticiper les besoins. Cette veille peut déboucher sur la préconisation de chantiers prioritaires et l'incitation à leur réalisation.

Il propose chaque année des programmes de résidences de recherche ouverts aux chercheurs, aux créateurs et aux étudiants, quelle que soit leur nationalité.

 

Laboratoires, journées d'étude et colloques

Observateur de la recherche sur les arts de la marionnette, le pôle Recherche et documentation en est aussi acteur, par la participation à des cycles de recherche (initiative d'un chantier international de recherche linguistique sur le lexique de la marionnette ; cycle « Censures, propagandes, résistance » en partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, THEMAA et les musées Gadagne ; interrogation du concept d' « Autres arts » dans le cadre du Labex ARTS-H2H ; accueil du Laboratoire des Arts et Philosophies de la Scène), à des laboratoires et journées d'étude, ou par l'organisation de colloques internationaux. C'est ainsi que s'est tenu à Charleville-Mézières en 2012 le colloque Surmarionnettes et mannequins : Craig, Kantor et leurs héritages contemporains, en partenariat avec l'Université Paul-Valéry Montpellier 3 et l'Université d'Arras.

 

Un Prix de la Recherche

À intervalle régulier, l'Institut International de la Marionnette décerne des prix, parmi lesquels un Prix de la recherche. Celui-ci vise à favoriser la diffusion de travaux constituant un apport déterminant à la connaissance des arts de la marionnette.

 

NOUVEAU CATALOGUE EN LIGNE
Portail des Arts de la Marionnette

Institut International de la Marionnette • 7 place Winston Churchill, 08000 Charleville-Mézières, France • +33 (0) 3 24 33 72 50