Accueil > ESNAM > Intervenants > Muriel Trembleau
  • Muriel Trembleau
  • Discipline enseignée : Scénographie et principes de construction : Initiation à la scénographie, découverte de la poétique de l'espace
  • Email : muriel.trembleau@orange.fr

31/07/2018

Programme : L'atelier propose un voyage sur les traces historiques et esthétiques de l'Art marionnettique, afin de donner aux futurs marionnettistes quelques repères qui leur permettent d'interroger leur art par une connaissance de ses origines et de ses mutations.
Ce voyage aura comme fil conducteur, la découverte des principales formes spatiales qui structurent les espaces de jeu de la figure animée depuis l'antiquité.
Nous observerons la technique marionnettique portée par chacune de ces formes, et la nature de la représentation qui les a engendrées.
L'histoire écrite de cet art étant récente, les sources restent rares.
Le propos prendra appui sur l'ouvrage riche et passionnant de Didier Plassard, Les Mains de Lumière, commandé et édité par l'Institut International de la Marionnette.


Programme (avec Antoine Henriotte)
: Un temps viendra peut-être, et bien des choses annoncent qu'il approche, un temps viendra peut-être où nos âmes s'apercevront sans l'intermédiaire de nos sens.
Le Trésor des Humbles (1896)

Pelléas et Mélisande pour approcher avec de jeunes marionnettistes, l'œuvre commune de deux grands artistes qui ont révolutionné l'écriture dramaturgique et musicale du 20è siècle.
Découvrir les mouvements symboliste et impressionniste, aux quels ils appartenaient, en rupture avec l'académisme idéaliste du 19e.
Découvrir combien Maeterlinck, contemporain de la naissance de la photographie et du cinéma, régénère les codes du théâtre et prédit la réalité virtuelle comme nouvelle présence à la scène.
Découvrir comment le compositeur Debussy traduit l'œuvre littéraire en œuvre lyrique. Quelles sont les transformations du texte littéraire pour devenir livret ? Que devient la parole écrite lorsqu'elle se mue en chant ?
Comme Maeterlinck, Debussy laissera parler le silence des choses, fera entendre la musique du dépouillement, celle de la voix des humbles.
Tous deux ont œuvré à la perception d'un monde plus indistinct, plus inexpressif, plus immatériel mais pas moins réel.

Ce que les technologies du numérique du XXIè révolutionnent dans notre perception de l'espace-temps et de ses représentations, avait été anticipé d'une certaine manière, par ces deux artistes.

L'œuvre Pelléas est cernée par deux silences. Celui qui précède la vie et celui qui vient après.
Quelle architecture donner à ce lieu cerné par ce double silence, où, comme l'analyse Vladimir Jankélévitch, baigne la musique de Claude Debussy ?
Comment traiter les limites de l'espace fini de la scène alors même que celles du silence sont inconcevables ?
Quels rapports entretiennent le monde sonore et le monde visuel dans l'espace de la représentation d'une œuvre lyrique ?
La marionnette, objet mutique par essence, est-elle prédisposée à nous révéler l'ineffable de la musique ? En abordant l'œuvre de Pelléas et Mélisande, les étudiants sont invités à concevoir un projet scénographique avec pour matériaux le son et l'objet marionnettique.
Ils seront guidés au cours de cette approche par un metteur en scène musicien et compositeur, Antoine Herniotte et une scénographe, Muriel Trembleau.

-
Diplômée de l'École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'Art d'Olivier de Serres en architecture intérieure et de L'École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris en scénographie, Muriel Trembleau est scénographie pour les arts de la scène et les espaces muséographiques. Formée au Théâtre National de Chaillot alors dirigé par Antoine Vitez, elle rencontre le scénographe et metteur en scène Yannis Kokkos (Électre, Ubu roi, Le Misanthrope - Anacaona, Lucrèce Borgia, Le Soulier de Satin, La Célestine). Elle collabore à son oeuvre pendant de nombreuses années pour le théâtre et l'opéra en France et à l'étranger (Boris Godounov, Iphigénie, La Thébaïde, La Damnation de Faust, Le Crépuscule des dieux, Les Oiseaux, Hansel et Gretel...). Elle réalise la scénographie de sa mise en scène d'Onysos le furieux de Laurent Gaudé (TNS. 2000). Elle crée notamment les scénographies des spectacles de Jean-Pierre Rossfelder, de Michel Vinaver, d'Éloi Recoing, de Redjep Mitrovitsa, de François Rodinson, d'Ivan Grinberg, de Jean-Louis Hourdin ou d'Aurélien Recoing.

Elle collabore à la création de la Cie Pseudonymo en 2000 et aux premiers spectacles de son metteur en scène David Girondin Moab (Imomushi, Le Golem, Les Mille et une nuits).

 

Initiée aux nouvelles technologies de l'image numérique animée, elle les associe à son langage scénographique (Illusion, ça trompe énormément - Palais de la Découverte, Shibori - Musée du Quai Branly - Concerts pédagogiques de la Cité de la Musique).

Parallèlement à l'exercice de sa discipline, elle est intervenue comme pédagogue à l'ESNAM de Charleville-Mézières, l'ENSAD de Strasbourg, l'ENSATT de Lyon et le Théâtre aux Mains nues. Elle enseigne depuis 2011 à l'Institut d'Études Théâtrales de la Sorbonne Nouvelle.

 


Institut International de la Marionnette • 7 place Winston Churchill, 08000 Charleville-Mézières, France • +33 (0) 3 24 33 72 50