Accueil > ESNAM > Intervenants > Renaud Herbin assisté de Anne Ayçoberry, Mathias Baudry, Fanny Bruschi, Paulo Duarte
  • Renaud Herbin assisté de Anne Ayçoberry, Mathias Baudry, Fanny Bruschi, Paulo Duarte
  • Discipline enseignée : Création collective de 3e année

31/07/2018

Intervenants : Renaud Herbin, assisté de Anne Ayçoberry, Mathias Baudry, Fanny Bruschi, Paulo Duarte

 

Programme : Pour cette création avec les 12 élèves de la 11ème promotion de l'ESNAM, je souhaiterais aborder la question du corps en devenir et de sa représentation. Quelle image a-t-on de son propre corps, notamment quand il est en transformation. J'aimerais aborder l'enjeu philosophique de la métamorphose : l'incertitude du corps. Puisqu'il est difficile de se représenter soi-même, ce sujet est le lieu privilégié de toutes les fantaisies. La métamorphose fait-elle changer en un autre ou fait-elle devenir celui que nous devions être ? (devenir soi-même ou s'étonner de s'être transformé). La métamorphose ne concerne pas quelque chose de visible et d'extérieur mais bien une partie de notre être inconscient, imaginaire. Elle redistribue nos repères. Elle prend en charge toutes nos frayeurs. J'aimerais poursuivre la rencontre entre danse et marionnette pour mettre en jeu concrètement un être qui glisse dans ses apparences (jeu de fragmentation, de démultiplication de personnalités et prolongements de formes), en utilisant les ressorts de la marionnette figurative...

Nous chercherons à renforcer l'organicité des corps. Pour déployer ce jeu de représentation, je fais appel à l'univers de l'artiste plasticienne Gretel Weyer, très enfantin et en même temps inquiétant. J'aimerais qu'elle puisse venir nourrir notre travail.

Le constructeur-marionnettiste Paulo Duarte accompagnera la réalisation des objets et marionnettes.

La comédienne Anne Ayçoberry assurera l'assistanat à la mise en scène et plus particulièrement la recherche autour de la langue et du jeu de mot.

A l'instar du corps, nous inventerons une langue trouée, dans l'incertitude du sens, où un mot glisse continuellement sur un autre, où l'inconscient s'exprime par le lapsus. Ce jeu très ludique avec la langue nous ramène à la matière même du son, comme le babil de l'enfant, dans la liberté d'avant le langage. Nous inventerons un corps et une langue de l'intermédiaire - à la lisière de l'humain, du végétal, minéral, ou animal....

Le scénographe Mathias Baudry et l'éclairagiste Fanny Brushi viendront dessiner le cadre dans lequel ces métamorphoses auront lieu.


Institut International de la Marionnette • 7 place Winston Churchill, 08000 Charleville-Mézières, France • +33 (0) 3 24 33 72 50